Thursday, February 24, 2011

Health Leaders views on Leadership Competencies and Education / Avis des leaders en santé sur les compétences et la formation en leadership

(Le texte français suit.)

Brenda Gamble, PhD and Olena Kapral

The Canadian College of Health Leaders (CCHL) partnered with the CIHR Team in Community Care and Health Human Resources to conduct a national electronic survey of CCHL members to determine their views on the importance of a clinical background to lead in healthcare, leadership competencies and the importance of education in health administration. The preliminary findings are based on 513 responses.

Who responded? The majority of respondents are: female (65.8%), from Ontario (57.2%), work in the hospital/institutional sector (41.4%) and are between the ages of 44 and 60 years (61.7%). 77.2% hold a management position and identify work place responsibility as either management (21.3%), management and planning (20.5%) or clinical and management (28.7%). 87.2% of those who have a CHE or FCCHL designation also have a graduate degree.

Views on: clinical background. The majority of respondents (56.8%) do not have a clinical background. Of those who do, 59.4% have a nursing background. While 75.2% of the respondents agree that a clinical background is advantageous, 52.2% disagree (and 19.0% are neutral) that a clinical background is necessary to lead in healthcare today.

Views on: leadership competencies. CCHL members were asked to list the top five competencies needed to lead successfully within the next 5-10 years. The identified competencies were examined and mapped against the National Centre for Healthcare Leadership (NCHL) Competencies, and aggregated into the five categories. The following table illustrates the categories and the corresponding competencies.


Views on: education in health administration. 79.3% of the respondents agree that their institution values a graduate education in health administration. The top five knowledge areas respondents deemed to be essential for health administration education is: strategic planning (84.1%), change management (83.7%), performance management (81.4%), quality of care/patient safety (81.2%), and program planning and evaluation (76.8%). CCHL members were also asked to rate which skills/abilities they thought were important to learn for leading today in healthcare. The top five skills and abilities respondents deemed to be essentially important are: leadership (96.3%), critical thinking (94.6%), problem solving (91.1%), team building (91.0%), and communications (89.6%).

What are the next steps? Further analysis of the data is being conducted to determine how the views on leadership competencies and education, vary by employment and demographic variables. The CIHR team is currently completing a similar survey of healthcare leaders working in the community sector in partnership with the Canadian Home Care Association (CHCA). Once the data analysis is completed for both studies, a comparison of the CCHL and CHCA results will be done to identify similarities and differences.

Acknowledgements

Research partner: Canadian College of Health Leaders

Research team:
Brenda Gamble PhD, University of Ontario Institute of Technology
Olena Kapral, University of Ontario Institute of Technology
Raisa Deber PhD, University of Toronto
Winston Isaac PhD, Ryerson University

CIHR Funding # 79849

--------------------------------------------------------------------------------

Brenda Gamble, D. Ph. et Olena Kapral

Le Collège canadien des leaders en santé (CCLS) a collaboré avec l’équipe IRSC, Soins communautaires et Ressources humaines en santé pour mener une enquête électronique nationale auprès des membres du CCLS afin de recueillir leurs avis sur l’importance d’une expérience en pratique clinique pour diriger dans le secteur des soins de santé, les compétences en leadership et l’importance de l’éducation en administration de la santé. Les résultats préliminaires se fondent sur 513 réponses.

Qui a répondu? La majorité des répondants étaient : des femmes (65,8 %), des résidents de l’Ontario (57,2 %), des personnes travaillant dans le secteur hospitalier/institutionnel (41,4 %) et des gens de 44 à 60 ans (61,7 %). Parmi les répondants, 77,2 % occupent un poste de direction et décrivent leurs fonctions dans leur milieu de travail comme étant liées à la gestion (21,3 %), la gestion et la planification (20,5 %) ou la gestion et la pratique clinique (28,7 %). Parmi ceux qui ont le titre de CHE ou de FCCLS, 87,2 % ont aussi un diplôme d’études supérieures.

Avis sur : l’expérience en pratique clinique. La majorité des répondants (56,8 %) n’ont pas d’expérience en pratique clinique. Parmi ceux qui en ont, 59,4 % ont des antécédents en soins infirmiers. Bien que 75,2 % des répondants soient d’accord pour dire qu’une expérience clinique est avantageuse, 52,2 % ne croient pas que de l’expérience de la pratique clinique est nécessaire pour diriger dans le secteur de la santé contemporain et 19,0 % ne se sont pas prononcés dans un sens ou dans l’autre.

Avis sur : les compétences en leadership. On a demandé aux membres du CCLS d’indiquer les cinq principales compétences qui seront nécessaires pour diriger avec succès au cours des 5 à 10 prochaines années. Les compétences indiquées ont été examinées et comparées aux compétences du National Centre for Healthcare Leadership (NCHL), puis regroupées en cinq catégories. Le tableau suivant montre les catégories et les compétences correspondant à chacune.


Avis sur : l’éducation en administration de la santé. Parmi les répondants, 79,3 % reconnaissent que leur établissement accorde de la valeur aux études de deuxième cycle en administration de la santé. Les cinq principaux domaines de connaissances que les répondants jugeaient essentiel que l’éducation en administration de la santé aborde sont : la planification stratégique (84,1 %), la gestion du changement (83,7 %), la gestion du rendement (81,4 %), la qualité des soins et la sécurité des patients (81,2 %) et la planification et l’évaluation des programmes (76,8 %). On a aussi demandé aux membres du CCLS d’indiquer quelles compétences/habiletés ils considéraient important d’acquérir pour diriger dans le secteur contemporain de la santé. Les cinq principales compétences/habiletés jugées les plus importantes sont : le leadership (96,3 %), la pensée critique (94,6 %), la résolution de problèmes (91,1 %), le renforcement d’équipe (91,0 %) et la communication (89,6 %).

Quelles sont les prochaines étapes? On poursuit l’analyse des données afin de déterminer si les avis sur les compétences en leadership et l’éducation varient selon diverses variables démographiques et liées à l’emploi. L’équipe IRSC termine actuellement une enquête semblable auprès des leaders en santé travaillant dans le secteur communautaire en collaboration avec l’Association canadienne de soins et services à domicile (ACSSD). Une fois que l’équipe aura terminé l’analyse des données recueillies au moyen des deux enquêtes, elle comparera les résultats du CCLS et de l’ACSSD pour en dégager les similitudes et les différences.

Remerciements

Partenaire de recherche :
Collège canadien des leaders en santé

Équipe de recherche :
Brenda Gamble, Ph. D., Institut universitaire de technologie de l’Ontario
Olena Kapral, Institut universitaire de technologie de l’Ontario
Raisa Deber, Ph. D., Université de Toronto
Winston Isaac, Ph. D., Université Ryerson

No de référence du financement des IRSC : 79 849

No comments:

Post a Comment