Thursday, April 21, 2011

Our History – October 1977: Code of Professional Conduct Drafted / Notre Histoire – octobre 1977 : Première version du code conduite professionnelle

(Le texte français suit.)

This issue of Contact presents the Code of Professional Conduct drafted by a College Task Force. The Code has been designed to assist health service executives to make decisions and to behave in an ethical fashion. The Code does not provide precise answers to every moral question faced by the administrator. Rather it offers some general principles that should be used in resolving ethical situations.

The Task Force which prepared the Code of Professional Conduct was chaired by Dr. Jim Galloway, Executive Director, St. Joseph’s Hospital, Hamilton. It included as members Don Carley, Peel Memorial Hospital, Brampton; Grace Batchelor, Department of Health Administration, University of Toronto; Alan Whiting, Mississauga Hospital, Mississauga and Mary MacDonald, Montreal Children’s Hospital. During the spring and summer of 1977 when the Task Force was meeting, Mary MacDonald was a second year student in the University of Toronto Hospital Administration Program and was preparing her thesis in the area of an ethical code for health services administration. Her studies in this area were of invaluable assistance to the Task Force.

Dr. Galloway’s report was received by the College’s Executive Committee at its September meeting. The Committee asked that the Code of Professional Conduct be circulated to the membership for discussion, review and comment. It is intended to have the feedback on the draft Code in 1978 so that the Board may bring forward a recommendation to the 1978 Annual Meeting.

The Code represents a major step in the professionalization of health service executives. Close examination reveals that it addresses a number of complex ethical issues. For example, the Code recognizes that the health service executive must not only have personal integrity but also must strive to ensure that his or her organization meet high standards of ethical conduct.

College members in each region are being asked to carefully study the draft. Regional Directors are organizing members in each jurisdiction of the College into small groups to meet to review the Code. In addition, responses from individual members are encouraged and should be sent to the Regional Director.

In making its report, the Task Force stressed that the Code of Professional Conduct should receive a continuing review once implemented and changes should be made to ensure that it continues to be a viable current guide for senior executives.

In addition to the code of Professional Conduct, the Task Force also examined the related issues of licensure and managerial appraisal. In his report, Dr. Galloway, indicated that some preliminary studies in these areas had been undertaken, but further study would be required before a policy recommendation could be made to the Board. For 1977-78, the College Board has appointed Mr. Stanley Martin, Ontario Council of Health, as Chairman of the Task Force on licensure and managerial performance appraisal.


The Code of Professional Conduct is now known as the Code of Ethics which all members are required to comply to, click here to review the current Code of Ethics.
 --
The "Our History" series is a collection of articles from past College newsletters (Contact 1973 -1996, College News in Healthcare Management Forum 1997 – 2004, Communiqué 2003 – present) which will show how the College has evolved in the past four decades. Visit the College's 40th anniversary website for more College history.

--------------------------------------------------------------------------------

Le présent numéro de Contact renferme une première version du Code de conduite professionnelle, qui a été rédigée par un groupe de travail du Collège. Le Code a pour objectif d’aider les directeurs de services de santé à prendre leurs décisions et à se comporter selon l’éthique de la profession. Il ne fournit pas de réponses précises à chacune des questions de morale auxquelles doit faire face l’administrateur, mais il énonce plutôt certains principes directeurs à mettre en application pour résoudre des questions d’éthique.

Le groupe de travail qui a préparé le Code de conduite professionnelle sous la présidence du docteur Jim Galloway, directeur général du  St. Joseph’s Hospital à Hamilton, comptait comme membres Don Carley du Peel Memorial Hospital de Brampton, Grace Batchelor du Department of Health Administration de l’Université de Toronto, Alan Whiting du Mississauga Hospital, à Mississauga, et Mary MacDonald de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Le groupe s’est réuni au cours du printemps et de l’été de 1977, alors que Mary MacDonald était étudiante en deuxième année du cours en administration hospitalière de l’Université de Toronto et que la thèse qu’elle préparait portait sur un code de conduite professionnelle pour l’administration des services de santé. Ses études en la matière ont été d’un précieux concours à tout le groupe.

Par la suite, le docteur Galloway a déposé son rapport auprès du Comité exécutif du Collège lors de sa réunion de septembre. Celui-ci a demandé que tous les membres du Collège reçoivent le texte du Code afin de l’examiner, d’en discuter et de transmettre leurs commentaires. Nous aimerions obtenir ces commentaires et réactions sur le projet du Code d’ici le début de 1978 afin que le Conseil puisse soumettre ses recommandations à l’Assemblée annuelle de 1978.

L’établissement du Code marque une étape importante dans la « professionnalisation » des directeurs de services de santé. Un examen minutieux révèle qu’il aborde un certain nombre de questions épineuses en matière d’éthique. Par exemple, le Code reconnaît que le directeur de services de santé doit non seulement faire preuve d’intégrité personnelle, mais qu'il doit également tâcher de s’assurer que les membres de son organisation satisfont eux aussi à des normes élevées.

Nous demandons à chaque membre du Collège d’étudier soigneusement cette première version. Les directeurs des chapitres régionaux du Collège se proposent d’organiser des réunions en petits groupes de leurs membres pour en faire l’examen. De plus, nous invitons chaque membre à écrire personnellement à son directeur régional à ce sujet.

Au moment de déposer son rapport, le groupe de travail n’a pas manqué de souligner qu’une fois en application, le Code devra faire l’objet d’une révision continue afin qu’il demeure un guide tout à fait à jour pour les directeurs.

Outre le Code de conduite professionnelle, le groupe de travail a également examiné les questions ayant trait à l’agrément et à l’évaluation du rendement gestionnaire. Dans son rapport, le docteur Galloway indiquait que des études préliminaires sur ces sujets avaient été entreprises, mais qu’il en faudrait de plus approfondies avant qu’une recommandation de principe puisse être soumise au Conseil. Pour 1977-1978, le Conseil d’administration du Collège a nommé M. Stanley Martin, du Conseil ontarien de la santé, président du groupe de travail sur la question de l’agrément et de l’évaluation du rendement gestionnaire.


Le Code de conduite professionnelle porte maintenant le nom de Code de déontologie et tous les membres doivent s’y conformer. Cliquez ici pour voir la version actuelle du Code de déontologie.

--
La série « Notre histoire » est un ensemble d’articles provenant d’anciens bulletins du Collège (Contact, de 1973 à 1996, « Nouvelles du Collège » dans le Forum Gestion des soins de santé, de 1997 à 2004, et Communiqué, de 2003 jusqu’à présent) qui montrent comment le Collège a évolué au cours des quatre dernières décennies. Visitez le site Web du 40e anniversaire pour en savoir plus sur l’histoire du Collège.

No comments:

Post a Comment