Thursday, May 30, 2013

Our history: Book review - Who Shall Live? / Notre histoire : Critique - Who Shall Live?

(Le texte français suit.)

Who Shall Live? Health, Economics, and Social Choice by Victor R. Fuchs
World Scientific Publishing Company, 1974 (First edition), 1998 (First expanded edition), 2011 (Second expanded edition)

Reviewed by Mr. Theodore Freedman, Assistant Executive Director, Mount Sinai Hospital.

This book, by a noted U.S. Health Economist, is written to appeal to a broad audience, with the intention of helping the readers reach their own conclusions, by providing them with a firmer command of the facts and a clearer understanding of the relationships among health, economics and social choice.

The approach of the book has been to explore the relationships between health and such socioeconomic factors as income, education and life style and to examine in detail the principal elements of medical care: the physician, the hospital, and drugs.

Throughout the book, the following central themes reoccur:
  1. The connection between health and medical care is not nearly as direct or immediate as most discussions would have us believe.
  2. Although it is the patient rather than the physician who has the major influence on his health, the opposite is true regarding the cost of medical care.
  3. The relative unimportance of the physician in health and his great importance with respect to cost, lead, naturally, to the third theme - the folly of trying to meet the problem of access by training more M.D. specialists and sub-specialists.
  4. Concerning the payment for medical care, is that there is no magic formula which can transfer the cost from the individuals to government or business.
The most central theme of the book is the necessity of choice at both the individual and social levels. We are told that economics can help us to make choices more rationally and to use resources more efficiently, but it cannot provide the ethics and the value judgments that must guide our decisions.

Dr. Fuchs concludes that in the U.S., health has less to do with the amount spent on medical care than with the heredity, environment and personal life style of the people.  The book clearly indicates that the people cannot have all the health and all the medical care they would like to have, but they can, both as a nation and as individuals, choose better than they have up to now. The greatest potential for improving health, according to Dr.  Fuchs, lies in what we do and don't do for and to ourselves. The choice is ours.

This easily read and relatively short book (151 pages) touches on many of the major issues and alternatives being discussed today. Many of the comments apply equally to the Canadian system. The book is well worth reading.

This book review was based on the first edition; the second expanded edition is available at Indigo.ca and Amazon.ca.

Contact – Volume 3, Number 12, December 1976

---
The "Our History" series is a collection of articles from past College newsletters (Contact 1973 -1996, College News in Healthcare Management Forum 1997 – 2004, Communiqué 2003 – present) which will show how the College has evolved in the past four decades. Visit the College's 40th anniversary website for more College history.

-------------------------------------------------------------------------------

Who Shall Live? Health, Economics, and Social Choice par Victor R. Fuchs
World Scientific Publishing Company, 1974 (première édition), 1998 (première édition augmentée), 2011 (deuxième édition augmentée)

Critique par M. Theodore Freedman, directeurs général adjoint, Mount Sinai Hospital.

Ce livre, écrit par un économiste américain de renom, s’adresse au grand public et a pour but d’aider les lecteurs à tirer leurs propres conclusions en leur présentant explicitement les faits et en les amenant à mieux comprendre les relations qui existent entre la santé, l’économie et les choix de société.

L’objectif du livre est d’explorer les rapports entre la santé et certains facteurs socio-économiques comme le revenu, l’éducation et le style de vie, et d’examiner en détail les principaux éléments dont sont constitués les soins : le médecin, l’hôpital et les médicaments.

Les principaux thèmes du livre sont les suivants :
  1. Le rapport entre la santé et les soins médicaux n’est pas du tout aussi direct ou immédiat que la plupart des discussions actuelles voudraient nous le faire croire.
  2. C’est le patient plutôt que le médecin qui a le plus d’influence sur sa santé, mais le contraire est vrai pour ce qui est des coûts des soins médicaux.
  3. Le fait que le médecin soit relativement peu important au niveau de la santé de l’individu et qu’il le soit au niveau des coûts nous amène tout naturellement au troisième thème : la folie de vouloir résoudre le problème de l’accès aux soins en formant davantage de médecins spécialistes et surspécialistes.
  4. En ce qui concerne le paiement des soins médicaux, il n’y a aucune formule magique capable de transférer le coût de ces soins de l’individu au gouvernement ou au secteur des affaires.
Le thème central du livre est la nécessité de faire des choix sur le plan individuel comme sur le plan social. On nous dit que la science économique peut nous aider à faire des choix plus rationnels et à utiliser nos ressources de façon plus efficiente, mais elle ne peut pas nous fournir l’éthique et les jugements de valeur sur lesquels nous devons baser nos décisions.

En conclusion, le Dr Fuchs précise qu’aux États-Unis, la santé a moins à voir avec le montant dépensé pour les soins médicaux qu’avec l’hérédité, l’environnement et le style de vie personnel. II ressort clairement du livre que si les gens n’ont pas nécessairement la santé et les soins médicaux qu’ils aimeraient avoir, ils peuvent, en tant que nation et individus, faire de meilleurs choix qu’ils ne l’ont fait jusqu’à présent. L’amélioration de la santé dépend, avant tout, de ce que nous faisons et de ce que nous ne faisons pas pour nous-mêmes. C’est à nous qu’il appartient de choisir.

Ce livre, qui se lit bien et qui est relativement court (151 pages), touche à de nombreuses questions et solutions de rechange qui font actuellement l’objet de discussions, et un grand nombre des observations qu’on y trouve s’appliquent tout autant au système de santé canadien. II vaut certainement la peine d’être lu.

Cette critique se fondait sur la première édition du livre; on peut se procurer la deuxième édition augmentée sur Indigo et Amazon.

Contact – volume 3, numéro 12, décembre 1976

---
La série « Notre histoire » est un ensemble d’articles provenant d’anciens bulletins du Collège (Contact, de 1973 à 1996, « Nouvelles du Collège » dans le Forum Gestion des soins de santé, de 1997 à 2004, et Communiqué, de 2003 jusqu’à présent) qui montrent comment le Collège a évolué au cours des quatre dernières décennies. Visitez le site Web du 40e anniversaire pour en savoir plus sur l’histoire du Collège.

No comments:

Post a Comment